Recommandations de l’OMS pour l’accouchement

Recommandations de l’OMS pour l’accouchement

Il y a un an, l’Organisation Mondiale de la Santé publiait ses nouvelles recommandations sur l’accouchement et la naissance. D’autres publications avaient déjà été faites depuis 1997. Dans les années 90, l’OMS soulignait que les décisions prises en matière d’accouchement étaient basées sur les risques et non sur l’observation et le suivi des femmes permettant de valider ou non la nécessité d’une intervention. En effet, leurs études montraient que trop de femmes étaient classées comme « à risque » et subissaient des interventions médicales inutiles pendant le travail.

En 20 ans, l’OMS fait le point et dénonce une médicalisation croissante des processus normaux de la naissance, qui diminue les capacités propres des femmes à accoucher et influe négativement sur le ressenti de leur accouchement. En effet, la naissance est un processus normal et il est important de se dire que toute femme peut l’accomplir sans intervention.

Les recommandations ont donc évolué et tendent aujourd’hui à supprimer les interventions « de routine » et à encore moins d’interventions médicales lors de l’accouchement.

« Il existe une idée largement répandue mais fausse que les améliorations de la santé du nouveau-né exigent des technologies sophistiquées et dispendieuses et du personnel hautement qualifié. En réalité, les nombreuses causes de décès des nouveau-nés pourraient être évitées ou traitées sans l’aide d’une technologie sophistiquée et onéreuse. Ce qui est nécessaire, ce sont des soins essentiels durant la grossesse, l’assistance d’une personne ayant des connaissances en obstétrique pendant l’accouchement et le post-partum immédiat, et quelques interventions vitales pour le nouveau-né pendant les premiers jours de sa vie. »


Dr Tomris Türmen, OMS, Genève, 2003

Dans le nouveau guide de recommandations, 30 sont toujours d’actualité et 26 ont été ajoutées. Voici une synthèse des soins recommandés et non recommandés pour la parturiente et le nouveau-né.

« Une grossesse dont le déclenchement est spontané, le risque est faible dès le début et tout au long du travail et de l’accouchement. L’enfant naît spontanément en position céphalique du sommet entre les 37e et 42e semaines de gestation. Après la naissance, la mère et le nouveau-né se portent bien. »


« Définition d’une grossesse normale », OMS, 1997

Tout d’abord, tout au long de l’accouchement, la femme a droit à des soins respectueux, de manière à préserver sa dignité, son intimité et à la protéger contre la souffrance et les mauvais traitements. Egalement, la communication entre le personnel soignant et la femme doit être simple et permettre des choix éclairés ainsi qu’un soutien continu pendant l’accouchement. Un accompagnant choisi est également recommandé pour toutes les parturientes. Depuis 2017, l’OMS a confirmé la nécessité pour la femme d’avoir une sage-femme (ou un groupe de sages-femmes) connues pouvant la suivre au cours de sa grossesse, de son accouchement et du post-partum.

1ère phase de travail : des 1ères contractions à dilatation complète

Définie comme étant une phase de latence (0 à 5cm de dilatation) suivie d’une phase active (5 à dilatation complète). La durée de la phase de latence n’est pas définie et varie d’une femme à l’autre. Elle ne dépasse généralement pas 12h. Le rythme de dilatation d’1cm par heure pour la 2e phase n’est pas réaliste pour certaines femmes et ne doit pas, à lui seul, être un élément pour faire valoir une intervention obstétricale.

Soins recommandés Soins non recommandés
Auscultation à l’aide d’un Doppler (appareil à ultrasons) ou d’un stéthoscope fœtal Pinard Radiopelvimétrie lors de l’arrivée à la maternité (1997) Monitoring du fœtus lors de l’arrivée à la maternité
Toucher vaginal toutes les 4 heures Rasage de la vulve et/ou du périnée Lavement Préparation du vagin à la chlorhexidine (2017)
Auscultation fœtale intermittente : à l’aide d’un Doppler ou d’un stéthoscope Monitoring continu (présence de faux positifs) (1997)
Boire et manger pendant le travail de manière raisonnable (1997)  
Encourager la mobilité : marche, position verticale… Maintenir la femme en position couchée sur le dos (1997)
  Rupture artificielle de la poche des eaux dans le but d’accélérer le travail (2017) Interventions médicales pour accélérer le travail avant 5 cm de dilatation : ocytocine de synthèse, césarienne… (1997) Fluides par intraveineuse pour réduire la durée du travail
Techniques de gestion de la douleur : respiration, musique, massage, relaxation, compresses chaudes… Techniques de soulagement de la douleur : analgésie péridurale (2017), opiacés Techniques pharmacologiques de soulagement de la douleur pour prévenir le travail prolongé

2ème phase de travail : la naissance

Définie en tant que la phase entre la dilatation complète et la naissance de l’enfant. Cette phase a une durée variable d’une femme à une autre et dure généralement moins de 3h, pendant laquelle la femme ressent le besoin involontaire de pousser suite aux contractions utérines d’expulsion.

Soins recommandés Soins non recommandés
Position de naissance choisie, y compris verticale, que la femme soit sans ou sous analgésie péridurale  
Encourager et soutenir la propre envie de pousser de la femme Pour les femmes sous analgésie péridurale : retarder la poussée de 1 ou 2h après dilatation complète afin que l’envie de pousser soit retrouvée Efforts de poussée soutenus et dirigés (1997)
Techniques visant à réduire le traumatisme du périnée : massage doux, compresses chaudes… Episiotomie (1997)
  Expression abdominale

Délivrance et post-partum immédiat

Définie en tant que moment entre la naissance du bébé et l’expulsion du placenta, ainsi que les 2 premières heures (au moins) après l’accouchement.

Soins recommandés Soins non recommandés
Utérotoniques pour prévenir l’hémorragie du post-partum type Ocytocine de synthèse Révision utérine systématique
Clampage tardif du cordon ombilical : pour une meilleure santé de la mère et du nourrisson (2017)  
Surveillance de la tonicité utérine en post-partum (2014) Massage utérin (2014)
  Antibiothérapie de routine pour un accouchement sans complications (2017)
Surveillance maternelle post-partum pendant 24h minimum : saignements, hauteur utérine, température, tension…  

Soins au nouveau-né

Soins recommandés Soins non recommandés
Contact peau à peau pendant la 1ère heure : pour prévenir l’hypothermie et faciliter la mise en place de l’allaitement (1997) Aspiration nasale ou orale si le liquide amniotique est clair et que le bébé respire spontanément après la naissance (2007)
Encourager l’allaitement le plus rapidement possible après la naissance, le mieux étant dans la 1ère heure (2007)  
Injection d’une dose de vitamine K en intramusculaire après la 1ère heure de vie : afin de prévenir l’hémorragie  
Ne pas séparer la mère et le bébé : devraient être 24h/24 dans la même pièce (1997) Laver / baigner le bébé avant 24h de vie (1997)
Représentation schématique du modèle de soins intrapartum OMS

SOURCES :

Organisation Mondiale de la Santé, 1997 : Les soins liés à un accouchement normal : guide pratique ; WHO/FRH/MSM/96.24

Organisation Mondiale de la Santé, 2003 : Prise en charge intégrée de la grossesse et de l’accouchement Soins liés à la grossesse, à l’accouchement et à la période néonatale: Guide de pratiques essentielles ; Rapport du groupe de travail technique

Organisation Mondiale de la Santé, 2007 : Prise en charge intégrée de la grossesse et de l’accouchement Interventions recommandées par l’OMS pour améliorer la santé de la mère et du nouveau-né ; WHO/MPS/07.05

Organisation Mondiale de la Santé, 2017 : Recommandations de l’OMS Sur les soins intrapartum pour une expérience positive de l’accouchement Transformer les soins des femmes et des nourrissons pour améliorer leur santé et leur bien-être ; WHO/RHR/18.12

Organisation Mondiale de la Santé, 2014 : Recommandations relatives à l’accélération du travail – Grandes lignes et messages clés des Recommandations mondiales 2014 de l’Organisation mondiale de la Santé ; WHO/RHR/15.05

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *