Nausées de grossesse : et si mère-nature avait une « bonne » raison ?

Nausées de grossesse : et si mère-nature avait une « bonne » raison ?

Comme vous le savez surement, la majorité des femmes enceintes ont des nausées. Plus ou moins fortes, qui durent plus ou moins longtemps et qui sont plus ou moins gérables. Pour ma première grossesse, je n’en ai eu que très peu et elles passaient avec quelques crackers. “Quelle chance !” m’a-t-on souvent dit. Pour ma deuxième, ce fut beaucoup moins agréable. J’avais l’impression d’être sur un bateau toute la journée. “C’est normal, ça prouve que tu es enceinte” m’a-t-on répondu. Sauf que ce genre de réponse ne me satisfait pas. Je me suis demandé, pourquoi mère-nature, elle qui fait quand même bien les choses 99% du temps, se serait ratée sur quelque chose d’aussi important ? Deux réponses se sont alors imposées à moi. L’une concerne une plus grande partie des femmes que l’autre. Les voici :

1- L’aspect psychologique de la grossesse

C’est la réponse aux nausées qui concerne peu de mamans. Avoir un enfant est aujourd’hui un choix, un souhait réel. Parfois, on ne le souhaite pas et on peut se sentir mal. Ca arrive d’avoir désiré cet enfant et finalement avoir peur et ne pas aimer être habitée par ce petit être. Ne pas se sentir confortable dans cette grossesse, dans tous ces changements, dans tout ce que l’on devrait vivre ou ressentir comme nous l’impose la société peut provoquer un rejet de la grossesse, et donc provoquer des nausées, voire plus. Les astuces données à la fin de l’article pourront aider à diminuer les symptômes, peu importe que la grossesse soit finalement “acceptée” ou non.

2- L’aspect physique de la grossesse

Comment vous sentez-vous après un gros repas de Noël ? Un peu lourd peut-être ? Généralement, vous allez vous diriger pendant quelques temps vers de la nourriture plus légère, facile à digérer, des fruits ou des légumes… Un peu comme pour faire du bien à con corps et contrebalancer le petit excès des fêtes. En quelques temps, c’est réglé, tout est redevenu dans l’ordre et vous vous sentez bien à nouveau. Pour une grossesse, c’est la même chose, mais dans une mesure différente. Pour pouvoir fabriquer un petit être humain en bonne santé et possédant toutes ses facultés, il est important que le corps soit en forme et bien nourri. Tout ce qui n’est “pas bon” pour nous, ne l’est pas pour le bébé à venir et le corps nous le fait savoir. Les nausées sont là pour nous le rappeler. Si l’on a fait trop d’excès avant la grossesse ou que l’on a mal mangé, le corps aura besoin de sortir ces toxines. Tout comme il continuera à vouloir se nettoyer de l’intérieur si l’on continue de mal se nourrir au cours de la grossesse.

Vous ne me croyez pas ? Alors pourquoi donc il y a plus de femmes aujourd’hui qui ont des nausées qu’il y a un siècle ? Pourquoi les femmes qui ont une hygiène de vie “irréprochable” n’ont pas ou très peu de nausées ? Et enfin, pourquoi ce qui “marche” contre les nausées sont des aliments utilisés dans le monde paramédical pour favoriser la digestion, détoxifier le foie ou désengorger d’autres organes pouvant accumuler des déchets ?

Donc, c’est quoi ce qui marche pour aider notre corps et soulager les nausées ?

  • Séance chez l’ostéopathe ou chez un acuponcteur (ou sage-femme spécialisée)
  • Tisanes de menthe (facilite la digestion), de fenouil, de camomille (purifie le foie, l’estomac), de lavande
  • Jus de citron dans un verre d’eau tout au long de la journée (détoxifie le foie, stimule les intestins) ou 2 gouttes d’huile essentielle de citron sous la langue en cas “d’urgence”
  • Gingembre frais ou en gélule (favorise la digestion)
  • Homéopathie (nux vomica, sepia officinalis)
  • Acupression ou réflexologie (possible avec des bracelets de pierres type jaspe ou bracelets spécifiques anti-nausées)
  • Bouillotte chaude sur l’estomac et/ou le foie
  • Crackers, biscuits secs ou amandes dès que l’estomac tourne à vide
  • Diminuer au maximum les aliments trop riches, gras, épicés… et ceux qui sont addictifs (et qui pourraient passer pour des envies de femme enceinte) comme les bonbons, le café, le chocolat… 😉

Et puis si vous voulez tout savoir, pour ma première grossesse, j’avais fais attention à ce que je mangeais et je buvais (comme le papa) plusieurs mois avant la conception, j’avais également fait un jeûne. Ce que je n’ai pas fait pour ma deuxième grossesse (par manque de temps et flemme je pense) mais finalement, je m’en sors avec du jus de citron et du gingembre, alors je remercie mon corps d’avoir tiré la sonnette d’alarme pour me refaire un corps sain et pouvoir fabriquer un bébé sain 🙂

Si vous avez d’autres astuces ou que vous voulez partager votre vécu, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *