Combien de temps dure (réellement) une grossesse ?

Combien de temps dure (réellement) une grossesse ?

Toutes les femmes se sont un jour posé cette question : combien de temps va durer ma grossesse ? La réponse n’est pas aussi facile qu’il n’y parait. Les médecins, en fonction de leur méthode de calcul, donnent une durée approximative de la grossesse ainsi qu’une date de fin.


Seulement 4% des femmes accouchent ce jour-là !

Le personnel médical se base sur une durée théorique du cycle et de la durée de la grossesse pour déterminer la date d’accouchement. Ainsi, une grossesse devrait durer 280 jours (soit 40 semaines) en Belgique, au Canada et aux Etats-Unis. Une étude Australienne montre que 75% des femmes accouchent vers 41 semaines d’aménorrhée (SA) et non 40 SA. Cependant, il faut savoir qu’en France comme dans ces pays-là, le dépassement de terme est déterminé à 41 voire 42 SA, soit 294 jours depuis la date des dernières règles (toujours pour un cycle de 28 jours).

Ce qui est intéressant de noter est que les femmes n’ont pas toutes la même durée de gestation, et que celle-ci peut varier également d’une grossesse à l’autre. Ainsi, l’âge, la génétique, le poids, les événements autour de la conception, le nombre de grossesses et la durée des précédentes grossesses entrent en ligne de compte. Ça en fait des variables ! Par ailleurs, la durée du cycle, la date d’ovulation ainsi que le temps que mettra l’embryon à s’implanter font varier la durée de la grossesse. Une étude, réalisée en 1990, montre que 50% des grossesses durent de 277 à 288 jours (à partir du jour des dernières règles) et que cette durée diminue de 1,5 jour pour la grossesse suivante. Il reste donc la moitié des grossesses qui durent moins de 39 SA ou plus de 41 SA.


Information supplémentaire de l’étude :
1 grossesse sur 100 a une probabilité de durer 300 jours (soit 43 SA) ou plus.

Une grossesse débute réellement lors de l’implantation de l’embryon dans la muqueuse utérine. C’est en effet à partir de ce moment-là que l’hormone HCG commence à augmenter et que les premiers symptômes de grossesse peuvent se faire sentir. Et oui, la grossesse ne démarre ni lors de l’ovulation, ni lors de la fécondation : certains embryons formés ne parviennent pas à s’implanter : la grossesse ne peut alors démarrer. Comme il est extrêmement difficile de savoir quand a lieu cette implantation, la durée de la grossesse est calculée à partir des dernières règles ou à partir de la date probable d’ovulation (14e jour du cycle). Pour les femmes ayant des cycles irréguliers et/ou ne connaissant pas leur date d’ovulation, ce calcul est donc encore moins précis. La 1ère échographie, réalisée tôt dans la grossesse (entre 11 et 14 SA), permet de mesurer le fœtus (longueur crâno-caudale) et d’estimer la date de début de grossesse de 5 à 10 jours près. Rien ne permet donc de savoir quand a exactement débuté la grossesse. Il n’en reste que l’on peut supposer, à une semaine près, grâce à un recoupement entre les connaissances de la femme de son cycle et aux mesures échographiques, le début de la gestation.

Voici un petit schéma qui montre les variabilités de la durée de la grossesse. Il montre les différences entre la base théorique médicale (moyenne admise et utilisée par le personnel médical) : cycle menstruel de 28 jours, ovulation au 14e jour et grossesse de 280 jours d’aménorrhée;  et les variations possibles, prouvées depuis plusieurs années. En 2013, une étude américaine a démontré qu’entre les femmes, il y avait une amplitude normale de 5 semaines de la longueur d’une grossesse menée à terme. Leurs observations ont même mis en avant une plus grande plage de durée de la grossesse. Sur ces schémas, classés de la durée de grossesse la plus courte à la plus longue en passant par la théorie du personnel médical, que la date d’ovulation par rapport aux dernières règles peut allonger ou raccourcir une grossesse, tout comme le temps entre la fécondation et la nidation.

GRossesse la plus courte
Grossesse moyenne médical
gROSSESSE LA PLUS LONGUE

Ces chiffres sont basés sur les données du cycle menstruel du NHS (cycle variant de 21 à 40 jours ; ovulation 10 à 16 jours avant les règles) ainsi que sur les données de prématurité (moins de 245 jours de gestation) et de dépassement de terme (plus de 280 jours de gestation).

Les données d’observation de l’étude américaine de 2013 sont semblables aux données retranscrites ici. Durée d’aménorrhée la plus courte (hors prématurité) : 258 jours ; durée moyenne : 285 jours ; durée la plus longue : 321 jours. Idem pour les chiffres sur l’ovulation et la nidation.

Légende : 43 (4) SA = 43 semaines d’aménorrhée et 4 jours.


Ces informations vous ont-elles été utiles ?
N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires ci-dessous   !

Sources
MATERNAL AND FETAL GENETIC CONTRIBUTIONS TO POSTTERM BIRTH: FAMILIAL CLUSTERING IN A POPULATION-BASED SAMPLE OF 475,429 SWEDISH BIRTHS

ANNA S. OBERGTHOMAS FRISELLANNA C. SVENSSONANASTASIA N. ILIADOUAMERICAN JOURNAL OF EPIDEMIOLOGY, VOLUME 177, ISSUE 6, 15 MARCH 2013, PAGES 531–537  

INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA – DÉPLIANT SUR LA GROSSESSE

EVIDENCE ON: DUE DATES – EVIDENCE BASED BIRTH – REBECCA DEKKER, 2017

LENGTH OF HUMAN PREGNANCY AND CONTRIBUTORS TO ITS NATURAL VARIATION, A.M. JUKIC D.D. BAIRD C.R. WEINBERG D.R. MCCONNAUGHEY A.J. WILCOX, HUMAN REPRODUCTION, VOLUME 28, ISSUE 10, OCTOBER 2013, PAGES 2848–2855

https://naitreetgrandir.com/fr/grossesse/trimestre1/fiche.aspx?doc=duree-grossesse

https://www.nhs.uk/conditions/periods/fertility-in-the-menstrual-cycle/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *