8 astuces pour vivre un beau post-partum

8 astuces pour vivre un beau post-partum

Pendant la grossesse, on pense surtout à ce qui se passe dans notre corps et à comment se passera l’accouchement. On nous parle peu de ce qu’il va se passer après. Un peu d’allaitement si les sages-femmes de la maternité s’y connaissent, mais rarement autre chose. Or, pour éviter de se retrouver perdue et désemparée face à ce nouveau monde, il faut se sentir bien avec son bébé et s’éviter du stress inutile pour ne pas risquer une dépression post-partum. Il est donc vraiment important d’anticiper et de s’organiser pour cette période, tout aussi importante que les mois précédents mais malheureusement délaissée quand on nous parle de maternité.

Astuce #1 :

Anticipez pendant la grossesse, tout ce que vous pouvez prévoir. Vous ne savez pas comment sera votre bébé ni de quelle intensité sera votre post-partum. Par contre, vous savez que vous aurez besoin de manger, peut-être voir une sage-femme pour vous ou votre bébé, organiser les visites de proches… Donc n’hésitez pas, surtout grâce à la technologie d’aujourd’hui, à lister, programmer et informer vos proches de vos besoins et intentions.

Astuce #2 :

Cuisinez en avance, préparez des repas sains et pleins d’énergie et congelez-les. Des plats tout prêts à être juste réchauffés sont des pains bénis pour les jeunes mamans qui ont souvent autre chose à faire que de cuisiner ou qui n’ont ni la force, ni l’envie, ni le temps de le faire. Et comme ça se termine souvent en plâtrée de pâtes, c’est plutôt une bonne aide de prévoir ça en avance. De plus, buvez beaucoup d’eau et mangez de bons aliments dès que vous avez faim !

Astuce #3 :

Faites une liste de naissance pour vous ! Et pas pour un nième pyjama ou doudou… On a plutôt besoin d’une heure de ménage, de rangement, d’un panier de courses, d’un plat cuisiné, d’un cours de portage, d’une séance chez l’ostéopathe ou d’un haut d’allaitement… que de jouets, non ?

Astuce #4 :

Organisez votre cercle de soutien, en fonction de vos convictions. Notez sur un carnet les coordonnées des personnes ressource dont vous pourriez avoir besoin : sage-femme, pédiatre, conseillère en lactation, aide-ménagère, doula, ostéopathe, livreur de courses, plombier/chauffagiste (en hiver surtout, au cas où…)… Et sachez en avance qui peut faire des visites à domicile pour éviter de sortir si vous n’en n’avez pas envie.

Astuce #5 :

Prévoyez du temps pour vous (avec votre bébé) : demandez à votre entourage d’être tranquille, de vous laisser dormir quand bébé dort, et de prendre soin pour vous de votre maison et/ou de vos aînés pour que vous puissiez vous consacrer pleinement à votre nouveau-né. Votre famille, votre conjoint ou vos voisins seront forcément volontaires pour aller faire vos courses ou prendre vos aînés quelques heures par-ci par-là, dehors, ou au moment de la sortie de l’école… Mais encore faut-il leur demander pour que leur agenda leur permette d’inclure ce temps Sourire !

Astuce #6 :

Planifiez les visites. On ne sait que trop bien que les visites fatiguent maman et bébé et ne permettent pas toujours une bonne mise en place de l’allaitement ni de la diade mère-bébé, entre autre à cause des “conseils” donnés à la nouvelle maman.  Par ailleurs, toutes les visites sur 3 jours puis plus aucune, ce peut être frustrant pour la maman qui se sent finalement seule. Proposez un programme de visites avec en premier lieu des personnes qui pourront vous aider réellement sans vous juger pour vos choix. Et demandez-leur de venir avec un petit plat ou un petit coup de main, ça ne leur coûtera rien mais ça vous permettra de vous libérer l’esprit et de conserver votre énergie pour vous et votre enfant.

Astuce #7 :

Lâchez prise et renoncez à la perfection. La perfection d’avoir une maison rangée et la perfection d’avoir un brushing impeccable tous les jours. C’est dur à faire lorsque l’on a, de base, une charge mentale importante. Mais c’est à faire pour réussir à gérer sur le long terme les besoins de son enfant et la fatigue physique et mentale de soi-même. Vous aurez un beau souvenir des premières semaines/mois avec votre bébé. Un nouvel équilibre est à trouver et tout reprendra sa place en son temps. La nouvelle maman qui a tous les jours les cheveux propres, a changé de chaussettes (et les a lavées), a sa vaisselle faite et a préparé des pancakes pour le petit déjeuner de ses aînés n’existe pas. Ou alors, elle a un.e conjoint.e/un entourage au top ! “La poussière attendra, pas votre bébé”. C’est la plus belle citation qui montre bien l’importance de se recentrer sur l’humain après l’accouchement dans la douceur et non en “wonder-woman”.

Astuce #8 :

Vivez l’instant présent. Tout n’est pas facile ni évident quand on devient maman, que ce soit la 1ère fois ou pas. Pour vivre au mieux ce chamboulement et gérer les petites difficultés, soyez dans le présent. Un jour à la fois, une nuit à la fois, une tétée à la fois… Emerveillez-vous de chaque instant avec votre bébé, câlinez-le pour avoir votre dose d’ocytocine et les choses se feront naturellement. De plus, accueillez chacune de vos émotions. Il est normal d’avoir envie de pleurer certains jours où l’on est fatiguée, de vouloir sourire, de regretter “la vie d’avant”, de vouloir couvrir de bisous son enfant, ou tout ça à la fois ! C’est normal et plus vous serez dans l’instant présent, plus vous serez dans “l’être” et pas dans le “faire”, plus votre post-partum sera beau !

Et vous ? Comment avez-vous vécu votre post-partum ? Avez-vous d’autres astuces à partager ? N’hésitez pas à le faire dans les commentaires ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *