Sommes-nous les seuls mammifères à accoucher sur le dos ?

Sommes-nous les seuls mammifères à accoucher sur le dos ?

Voilà une question que je me suis souvent posée. En effet, lorsque l’on accouche, on nous demande presque toujours de nous mettre allongée sur le dos. Et finalement, on n’est pas beaucoup à être confortable et on a quasiment toutes envie de bouger et de changer de position. Du coup, que ce soit pendant le travail ou pendant les poussées, est-ce qu’être allongée sur le dos est le mieux pour nous et notre bébé ? Et si on allait voir ce qu’il se passe ailleurs ? Dans les tribus là où les femmes accouchent encore de manière naturelle ? Ou même encore plus loin, dans le monde animal? Peut-être trouverons-nous des réponses…

Dans quelle.s position.s les mammifères mettent-ils bas ?

Je m’intéresse à la position de mise bas des mammifères car ce sont les êtres vivants les plus proches de nous. En majorité, les mammifères prennent une ou deux positions lors de la mise bas. Voici quelques exemples de mammifères terrestres et de leur position “d’accouchement” :

– Debout (soit à 4 pattes) : gorille, girafe, éléphante, gélada (singe similaire au babouin), rhinocéros, lionne, biche, chinchilla, dromadaire

– Allongé sur le côté : vache, brebis, otarie, chatte, louve, ourse, jument, rate, chienne, biche, rhinocéros, truie

– Accroupi ou assis : gorille, écureuil, bonobo (singe de type chimpanzé), panda, rate, lionne, chinchilla, dromadaire, Orang-outan

Certains se retrouvent dans deux catégories car les femelles changent de position entre la phase de travail et celle d’expulsion, ou au cours de l’expulsion. D’instinct les mères sentent qu’il faut qu’elles bougent ou changent de position pour que l’expulsion se passe au mieux.

Les mammifères donnent donc naissance debout (sur leurs 4 pattes), sur le côté, accroupi ou assis. Il n’y a aucun mammifère qui accouche sur le dos…

Il ne faut pas oublier que nous sommes aussi des animaux !

On a beau réfléchir, avoir de l’empathie, pouvoir parler, faire des mathématiques et de la philosophie, nous restons des animaux. Alors, oui, la médecine nous aide bel et bien et a permis une grande avancée dans la sécurité des accouchements. Par contre, c’est en oubliant et en repoussant notre côté animal que nous perdons notre instinct. Cet instinct de finalement beaucoup de femmes ont mais le mette de côté. Pourquoi ? Surement car il n’est quasiment plus considéré aujourd’hui, et que la médecine et les statistiques ont pris le dessus.

Les animaux ne réfléchissent pas quand ils mettent bas. C’est instinctif, c’est naturel et ça se passe souvent bien. Leur corps possède lui-même les hormones et les réflexes pour faire naître leur progéniture. Alors pourquoi ne pourrions pas également avoir confiance en notre instinct ? Peut-être parce qu’il faut aller le retrouver et arrêter de penser trop ? Ou bien peut être parce que nous devrions laisser ressortir notre côté animal… mais que ce n’est pas bien vu d’un point de vue culturel ?

Et bien oui, souvent on oublie qu’on est aussi des animaux et que finalement, il peut y avoir un intérêt de passer outre notre culture et de regarder ce qu’il se passe là d’où l’on vient…

sacha_sashina_femme_louve_position

Quel est l’intérêt d’accoucher sur le dos ?

Côté bébé, c’est généralement la gravité et le mouvement qui l’aident à trouver son chemin et à bien se positionner pour sortir dans les meilleures conditions. Donc, pour lui, l’accouchement sur le dos ne présente pas d’intérêt puisqu’il devra défier la gravité et faire un chemin plus long en “remontant” avant de “descendre” pour sortir. Côté maman, le mouvement aide à diminuer les douleurs des contractions, particulièrement quand le bébé est dos contre son dos où le changement de position sera bénéfique. Accoucher sur le dos augmente la pression sur la colonne vertébrale et risque donc d’augmenter la douleur ressentie, ce qui n’est pas vraiment nécessaire à ce moment-là… Par ailleurs, sur le dos, les muscles situés au niveau du “ventre” sont moins facilement sollicités. Avez-vous déjà essayé d’aller à la selle allongé sur le dos ? Entre nous, ce n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus facile ! Donc les efforts devront être plus important si la maman est couchée sur le dos. Et puis, sur le dos, le bassin se retrouve comme « bloqué » et le bébé appuiera beaucoup plus fort sur le périnée, et le risque de déchirure sera donc plus important. Dommage, non ?

Par contre, pour l’obstétricien qui est souvent présent à l’accouchement lorsque celui-ci se fait en structure, il y a plusieurs avantages : il peut facilement faire des touchers vaginaux pour sentir où le col en est, facilement réaliser une épisiotomie ou bien décider d’utiliser divers instruments d’extraction parce que le bébé est bloqué (alors qu’il a souvent juste plus de mal à sortir vu que la position ne l’aide absolument pas).

Finalement, pour faire simple, il n’y a aucun intérêt d’accoucher sur le dos pour la maman et son bébé, mais il y en a pour le personnel médical. A réfléchir de qui est le plus logique de privilégier…

Finalement, dans quelle position l’être humain devrait-il donner naissance ?

Aucune position serait apparemment la meilleure pour donner naissance. Par contre, celle qu’il faut à tout prix éviter est celle inventée de toute pièce : sur le dos, particulièrement avec les pieds dans les étriers (la fameuse position gynécologique). Avant, les femmes n’accouchaient pas sur le dos… Il est donc propre à chaque femme de ne pas réfléchir, de lâcher prise et de laisser faire son corps qui sait, avec bébé, dans quelle position se mettre pour que l’accouchement se déroule au mieux pour les deux.

Que ce soit debout, accroupie (comme dans certaines tribus connues), sur le côté, à quatre pattes, ou même suspendue, assise, appuyée contre un mur ou soutenue par le conjoint… il y aura forcément une ou des positions qui parleront à votre mammifère intérieur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *